500

Aktuelles

2e congrès de printemps de la SSMIG du 3 au 5 mai à Lausanne

Discussion de thèmes d’avenir dans un décor futuriste

DOI: https://doi.org/10.4414/phc-f.2017.01584
Date de publication: 24.05.2017
Prim Hosp Care (fr). 2017;17(10):189-190

Schmucki Bruno

Please find the affiliations for this article in the PDF.

Le congrès de printemps de la SSMIG, qui s’est tenu du 3 au 5 mai 2017 pour la
seconde fois dans la jeune histoire de la société, a été un succès. Environ 2500
personnes ont assisté à Lausanne au plus grand congrès médical professionnel
de Suisse avec un programme scientifique de plus de 250 heures.

Le congrès de printemps de la Société Suisse de Médecine Interne Générale (SSMIG), qui s’est tenu sur 3 jours sous la devise «Le futur c’est maintenant», a eu lieu au Swisstech Center de Lausanne, dans un décor futuriste de circonstance. Le bâtiment convainc avant tout par ses équipements techniques raffinés et son architecture moderne avec de grandes salles lumineuses.

fullscreen

Le Swisstech Center à Lausanne.

Au cours des plus de 150 manifestations, des études scientifiques, des séries d’observations et des nouvelles aides et technologies ont été présentées, et des thèses ont fait l’objet de débats, le tout pendant un total d’environ 250 heures. Par ailleurs, des ateliers ont permis de s’exercer à des mises en pratique tout à fait concrètes. Différentes impulsions scientifiques intéressantes présentées au cours du congrès seront publiées dans les prochains numéros de Primary and Hospital Care (PHC) en tant qu’articles rédactionnels.

Créer des réseaux et échanger des ­informations

Le congrès de la SSMIG s’est également présenté comme une excellente plate-forme pour créer des liens, étendre son réseau ou simplement retrouver de vieilles connaissances. Dans l’exposition de l’industrie, qui a connu une forte affluence, les différents prestataires ont fourni des informations sur leurs produits et services pour le quotidien médical. Le nouveau concept de la lounge SSMIG a également fait ses preuves. Avec ses grands fauteuils, et en tant qu’«oasis verte», la lounge SSMIG invitait les membres et visiteurs à venir se détendre ou échanger avec des collègues.

fullscreen

La lounge SSMIG: «l’oasis verte» au congrès..

Enfin, la SSMIG, l’Association des Médecins-chefs et -cadres Internistes Hospitaliers Suisse (AMCIS) ainsi que d’autres sociétés invitées ont profité du cadre qu’offrait le congrès pour y tenir leurs assemblées générales respectives, informer leurs membres des activités en cours et prendre des décisions clés. L’Institut universitaire de médecine de famille (IUMF) de Lausanne a quant à lui fêté ses 10 ans lors de la première journée du congrès au Swisstech Center.

Un bilan positif

Après ce 2e congrès de printemps, la co-présidence de la SSMIG tire un bilan très positif, créant ainsi une atmosphère stimulante et constructive au sein de la jeune société de discipline médicale. Les deux présidents Jean-Michel Gaspoz et François-Gérard Héritier remercient chaleureusement tous ceux qui ont contribué au succès de ce congrès, et en particulier le comité scientifique pour la composition de ce programme varié et exigeant ainsi que l’équipe du secrétariat administratif de la SSMIG pour l’organisation professionnelle et sans accroc.

Le prochain rendez-vous sur l’agenda de formation continue de la SSMIG est le 1er congrès d’automne, qui se tiendra les 14 et 15 septembre 2017 à Berne et qui, en tant que nouvelle manifestation, remplace les deux formats «Swissfamilydocs Conference» et «Great Update». Vous trouverez de plus amples informations sur http://veranstaltungen.sgaim.ch.

Remise de prix d’encouragement et de distinctions

Plusieurs prix d’encouragement scientifiques et distinctions ont été remis dans le cadre du congrès de printemps.

La fondation de recherche SGIM Foundation a lancé pour 2016/2017 un concours sur le thème «Multimorbidité» dans les domaines stationnaire et ambulatoire.

Parmi les huit projets solides adressés, la sélection a été effectuée par un conseil consultatif scientifique de la SGIM Foundation, composé de quatre experts. Le conseil de la SGIM Foundation a décidé de soutenir trois projets à hauteur de 50 000 CHF chacun.

Il récompense les lauréats suivants pour leurs travaux de recherche de qualité et leur distinction par le comité scientifique:

– Dr Carole Elodie Aubert (Inselspital, Berne) pour son projet «Patterns of multi-morbidity and their association with healthcare resource utilization: a multinational study»;

– Dr Marie-Claude Audétat (UIGP-CMU, Genève) pour son projet «Understanding the clinical reasoning processes involved in managing multimorbid patients: a key to face future challenges in primary care»;

– Dr Sven Streit (BIHAM, Berne) pour son projet «Barriers and enablers to the willingness to deprescribe in older patients with multimorbidity and polypharmacy: a primary care based survey».

Les informations détaillées ainsi que les abstracts relatifs aux différents projets et lauréats du concours 2016/2017 de la SGIM Foundation sont disponibles sur le site internet de la SSMIG (rubrique «Recherche»).

Le congrès à Lausanne a également vu la remise du prix SSMIG pour la publication de travaux scientifiques originaux. Ce prix est doté de 10 000 CHF.

Le Comité Directeur de la SSMIG récompense cette année la publication d’une étude dirigée par le Professeur Jacques Donzé (hôpital universitaire de Berne) et portant sur les taux de réhospitalisation des patients à haut risque. L’article a été publié dans le JAMA Internal Medicine en avril 2016.

Le prix Viollier pour des travaux scientifiques originaux, également doté de 10 000 CHF, a été remporté cette année par le
Dr Bettina Felicitas Winzeler, pour l’article «Predictors of nonresponse to fluid restriction in hyponatraemia due to the ­syndrome of inappropriate antidiuresis» dans le Journal of Internal Medicine.

Vous trouverez de plus amples informations sur le site internet de la SSMIG (Rubrique «Recherche»).

Le comité du congrès a également remis les distinctions suivantes:

Prix SSMIG pour les trois meilleures communications libres:

1er prix: Jasper Boeddinghaus (et al.) pour «Direct comparison of four very early rule-out strategies for acute myocardial infarction using high-sensitivity cardiac troponin I»;

2e prix: Marie Méan (et al.) pour «Derivation and validation of a clinical prediction model for the post-thrombotic syndrome»;

3e prix: Carole Elodie Aubert (et al.) pour «Is subclinical thyroid dysfunction associated with dementia? Findings from a prospective cohort».

Prix Novartis (SSMIG) pour les trois meilleurs posters:

1er prix: Stéphanie Giezendanner (et al.) pour «The role of GPs in hospital admissions of terminally ill patients: results from a survey of Swiss GPs»;

2e prix: David Nanchen (et al.) pour «Elegibility for PCSK9 inhibitors in the general population»;

3e prix: Noelle Junod Perron (et al.) pour «How well are Swiss French-speaking physicians prepared for independent practice in ambulatory general internal medicine?».

fullscreen

Les lauréats (de gauche à droite): Sven Streit, Carole Elodie Aubert, Marie-Claude Audétat, Jacques Donzé.

Responsabilité
rédactionnelle:
Bernadette Häfliger, SSMIG

Adresse de correspondance

Correspondance:
Bruno Schmucki
Kommunikation, SGAIM, Schweizerische Gesellschaft Für Allgemeine Innere Medizin
Monbijoustrasse 43
Postfach
CH-3001 Bern
bruno.schmucki[at]sgaim.ch

Verpassen Sie keinen Artikel!

close