Communications officielles

Action «Engagés pour la médecine de famille»

Se laisser infecter par le virus «Médecine de famille»

DOI: https://doi.org/10.4414/phc-f.2017.01630
Date de publication: 30.08.2017

Bruno Schmucki

Responsable du Service de l’administration et de la communication de la SSMIG

L’enseignement et la recherche en médecine de famille impliquent que les médecins suisses s’engagent en leur faveur de différentes manières. Les instituts de médecine de famille souhaitent donc montrer, dans le cadre du congrès d’automne de la SSMIG, les possibilités concrètes de cet engagement. De plus, ils souhaitent mettre en évidence le nombre de médecins déjà engagés pour le développement de la médecine de famille et ce, afin d’inciter de nouveaux collègues à y participer.

Lors du congrès d’automne de la Société Suisse de Médecine Interne Générale (SSMIG), qui se tiendra à Berne les 14 et 15 septembre, de nombreux badges nominatifs arboreront une marque orange avec la mention «Engagés pour la médecine de famille». Ceux qui remarqueront une telle distinction sauront ce que cela signifie: respect! Cette collègue accompagne des étudiants via un tutorat individuel, tandis que cet autre participe à une étude clinique. Et encore un autre donne des cours et fait des exposés publics sur des thèmes spécifiques à la médecine de famille. En bref, toutes ces personnes répandent le virus de la médecine de famille.

fullscreen
Cette distinction orange sur le badge du congrès a pour ­objectif de rendre visible tout l’engagement en faveur de la médecine de famille. (Photo: Nicole Pont)

Renforcer le sentiment du «nous»

L’action avec les marques orange a été lancée par les six instituts de médecine de famille. Elle a pour objectif de renforcer le sentiment du «nous» parmi les médecins qui s’engagent dès aujourd’hui pour la médecine de ­famille et donc pour la vision d’une médecine de premier recours forte. En outre, c’est également le moyen de promouvoir l’échange spontané d’expériences acquises dans le cadre d’un engagement concret. Ainsi, le soutien de la médecine de famille souvent apporté «dans l’ombre» peut être vu et vécu par tous en tant que partie d’un grand ensemble.

Multiples possibilités

D’un autre côté, les instituts de médecine de famille souhaitent profiter de l’opportunité de faire mieux connaître leurs activités et recruter sur place de nouveaux et surtout jeunes médecins de famille en vue d’une collaboration. Il doit ainsi être montré, en matière d’enseignement, comment endosser le rôle de tuteur ou de médecin formateur ou encore à quel endroit et de quelle manière une participation à la recherche, au recrutement de patients pour les études cliniques et à la publication de découvertes scientifiques sont ­possibles. Enfin, l’attention est également attirée sur l’engagement politique au sein des différentes organisations professionnelles. En tant que foyers infectieux, les instituts entendent propager activement le virus de la médecine de famille.

Décrochez votre distinction!

Afin que l’action déploie tout l’effet (viral) escompté, il est essentiel que la marque orange soit omniprésente au cours du congrès. Chacun peut ainsi afficher ouvertement son engagement.

Voici comment obtenir votre label orange:

1. Dès l’inscription en ligne au congrès de la SSMIG, vous pouvez indiquer si vous vous engagez pour la médecine de famille. Lors de l’enregistrement sur le lieu du congrès, vous recevrez alors automatiquement un badge nominatif avec la marque.

2. Lors de l’enregistrement sur le lieu du congrès, vous serez informé de l’action. Si vous êtes déjà actif, vous pouvez obtenir sur place l’autocollant correspondant.

3. Vous abordez des collaborateurs des instituts de médecine de famille, recevez des informations et décidez d’un engagement concret. Cela vaut également une distinction!

Les initiateurs se réjouissent des nombreuses impulsions et discussions passionnantes que l’action va susciter, et remercient d’ores et déjà tous ceux qui s’engagent pour une médecine de famille de demain de grande qualité!

Plus d’informations sur l’action disponibles sur www.sgaim.ch/virus-medecinedefamille

Lounge du congrès comme point de ­rencontre et de services pour les membres

Lors du congrès d’automne à Berne, la SSMIG disposera à nouveau d’une agréable et confortable lounge. La SSMIG souhaite inviter les membres et autres visiteurs à profiter d’une pause ou d’une transition entre deux manifestations dans une atmosphère commode et stimulante.

Outre une sélection de boissons rafraîchissantes – en particulier thé et café – la lounge de la SSMIG offre toutefois quelques autres extras: un coin salon spécifique pour des discussions et réunions (max. 6 personnes) et des renseignements individuels sur des questions de formation postgraduée ou continue.

– Les rendez-vous individuels pour des entretiens de conseil ou les réservations pour le coin salon peuvent être effectués dès à présent sur www.sgaim.ch/fr/lounge-ssmig ou bien sur place au comptoir.

– Un apéritif de félicitations pour le lauréat du «SSMIG ­Teaching Award 2017» aura lieu dans la lounge SSMIG le vendredi 15.9.17 à 12h15.

– Les stands des organisations partenaires Médecins de famille et de l’enfance Suisse (mfe),Jeunes médecins de premier recours Suisses (JHaS) et EMH Editions médicales suisses seront également rattachés à la lounge SSMIG .

L’équipe du secrétariat administratif de la SSMIG se réjouit de votre visite à la lounge.

Participer à l’avenir de la médecine de famille

Trois questions à Cora Moser-Bucher, co-initiatrice de l’action «Engagés pour la médecine de famille»

Vous souhaitez distinguer tous les collègues qui s’engagent pour la médecine de famille. Pourquoi ces personnes ont-elles mérité une distinction?

Cora Moser: Ce ne sont pas seulement les prix Nobel qui font progresser la médecine. La prise en charge d’un tutorat individuel, l’engagement en politique professionnelle, la formation continue en médecine de famille et la recherche constituent également des actes «nobles».

En effet, une médecine de famille de demain de grande qualité et attractive n’est possible que grâce aux innombrables collègues motivés et très engagés dans l’action, qui portent la flamme de notre profession vers l’avenir. Cet engagement, fourni en plus d’un quotidien professionnel déjà surchargé, doit être rendu visible, et ce d’autant plus que pour les médecins de famille indépendants, un engagement bénévole mérite une reconnaissance particulière. Lorsque l’on voit au congrès SSMIG le nombre de collègues qui s’engagent, c’est comme faire partie d’un grand ensemble.

Je suis prêt à m’engager dans l’enseignement, la recherche ou la politique professionnelle pour la médecine de famille. Comment puis-je savoir où mon engagement est concrètement utile?

CM: Félicitations! La disposition à s’engager est la meilleure expression de l’enthousiasme vis-à-vis de la branche la plus formidable de la médecine. Les différents champs d’activité s’avèrent nombreux. Il est certes préférable de choisir un domaine qui plaît ou ­auquel on tient. La prise en charge de petites tâches est elle aussi essentielle. Les impulsions concrètes se trouvent au sein des instituts de médecine de famille (par ex. sur le lieu du congrès SSMIG), des Jeunes médecins de premier recours Suisses (JHaS), de la société de discipline médicale SSMIG ou de l’association professionnelle Médecins de famille et de l’enfance Suisse (mfe). Vous pouvez aussi vous adresser aux participants du congrès à la distinction orange et ainsi profiter de leurs idées, de leurs visions et de leurs expériences personnelles.

Vous parlez d’un «virus de la médecine de famille» que vous souhaitez propager. Qu’est-ce qui est si contagieux en médecine de famille?

CM: Pour moi, la médecine de famille est très enrichissante de par son large éventail de domaines, son approche globale dans le contact avec le patient et sa possibilité de l’accompagner tout au long de sa vie. Sur le plan sociétal, une médecine de premier recours forte est essentielle pour un système de santé social acceptable et efficace. La médecine de famille est en mutation, et nous pouvons participer activement à l’organisation du plus beau métier du monde.

Le Docteur Cora Moser-Bucher est médecin de famille et collaboratrice du Centre universitaire de médecine de premier recours des deux Bâle (uniham-bb).

fullscreen

Modérateurs de cercles de qualité: ­rencontre de réseautage le 14 septembre à Berne

La rencontre annuelle de réseautage des modérateurs qualifiés issus des cercles de qualité aura lieu dans le cadre du congrès d’automne de la SSMIG à Berne, le jeudi 14 septembre 2017 de 14h à 17h.

La participation à cette rencontre est gratuite. L’inscription s’effectue via le formulaire officiel d’inscription au congrès d’automne, disponible en ligne sur http://veranstaltungen.sgaim.ch.

Responsabilité
rédactionnelle:
Bernadette Häfliger, SSMIG

Adresse de correspondance

Bruno Schmucki
Kommunikation, SGAIM, Schweizerische Gesellschaft für Allgemeine Innere ­Medizin
Monbijoustrasse 43
Postfach
CH-3001 Bern
bruno.schmucki[at]sgaim.ch

Verpassen Sie keinen Artikel!

close