Communications officielles

Assemblée des délégués de mfe – Médecins de famille et de l’enfance Suisse, 17 et 18 mai 2017 à Ittingen

Des discussions intensives au lieu du silence monastique

DOI: https://doi.org/10.4414/phc-f.2018.01789
Date de publication: 27.06.2018
Prim Hosp Care Med Int Gen. 2018;18(12):209-211

Sandra Hügli-Jost

Responsable communication, mfe

«Pour véritablement connaître la richesse et le plaisir divin qu’apportent la solitude et le silence des étendues désertes à ceux qui les aiment, il faut en faire l’expérience», écrivait Guigues Ier le Chartreux près de 70 ans après la fondation de l’Ordre des Chartreux, vers l’an 1130. Ce plaisir n’a pas été accordé aux participants de l’assemblée des délégués mfe de cette année, qui s’est déroulée au sein de la Chartreuse d’Ittingen. Les 17 et 18 mai, 45 délégués, le comité et le secrétariat administratif se sont livrés à un échange animé en ces lieux monastiques.

La question tarifaire a dominé l’année mfe 2017

Philippe Luchsinger a dressé un bilan exhaustif de l’année 2017 au cours de la partie statutaire. Le rapport annuel est, pour la deuxième fois déjà, disponible sous forme imprimée et peut être téléchargé en ligne (http://www.medecinsdefamille.ch/communication/rapports-annuels/). Les négociations tarifaires ont une nouvelle fois constitué un axe central du travail du comité en 2017. Dans ce domaine, mfe a pu s’engager avec succès pour les intérêts des médecins de famille et de l’enfance et faire aboutir des revendications essentielles de longue date. Concernant le thème central des limitations, mfe n’a toutefois pas pu s’imposer dans la mesure souhaitée. Lors de l’assemblée des délégués, le comité mfe a en conséquence à nouveau expressément appelé tous les délégués et membres mfe à signaler les difficultés et problèmes relatifs au nouveau tarif ­(tarif[at]hausaerzteschweiz.ch). Afin de pouvoir poursuivre les négociations dans le sens des médecins de famille et de l’enfance, la commission Tarifs a impérativement besoin de ces informations de la part de la base de membres.

François Héritier a rappelé que la commission Politique de santé a été dissoute à la faveur de tables rondes en présence de référents/experts externes, qui seront organisées deux à trois fois par an. Ces tables rondes portant sur des thèmes de politique de santé actuels visent à ce que les délégués et membres soient encore plus activement et directement impliqués dans le processus de politique professionnelle et puissent articuler leurs souhaits et besoins. Les opinions et positions émises par la base de membres au cours des discussions et échanges avec les invités aideront mfe à formuler des prises de position politiques. Pour que ce soit un succès, une participation active des membres est requise!

fullscreen
Discussions intensives et animées et ateliers lors l’assemblée des délégués de mfe.

Marc Jungi succède à Marc Müller

Marc Müller avait annoncé qu’il se retirerait par étapes il y a 2 ans déjà, lors de sa passation de la présidence à Philippe Luchsinger. Un successeur au sein du comité a été recherché et trouvé en la personne de Marc Jungi. Marc Jungi dispose d’une vaste expérience en politique professionnelle et il s’est déjà engagé pour mfe au travers de la commission qualité. Marc Jungi siège au sein du comité directeur de Sanacare et exerce en tant que co-médecin-chef et médecin de famille chez Sanacare Berne. Ainsi, c’est la première fois qu’un représentant d’un cabinet de groupe actif à l’échelle de la Suisse est membre du comité de mfe. «C’est un pas essentiel et nécessaire. De plus en plus de médecins de famille et l’enfance sont engagés dans des cabinets de groupe et il est par conséquent primordial que la voix des médecins de famille et de l’enfance employés soit elle aussi représentée au sein du comité mfe. Je suis très heureux de pouvoir saluer un nouveau membre engagé et qualifié, Marc Jungi.», déclare Philippe Luchsinger. Les délégués ont élu Marc Jungi au comité de mfe. Un portrait exhaustif suivra dans un des prochains numéros du PHC.

fullscreen
Le nouveau membre du comité Marc Jungi.

En avril, mfe a été acceptée au sein de la Chambre médicale FMH en tant qu’organisation ayant un droit de regard et elle a donc droit à un siège. Les délégués ont élu la vice-présidente Heidi Zinggeler Fuhrer en tant que représentante au sein de la Chambre médicale.

Demandes avec un potentiel de ­discussion

L’assemblé des délégués a rejeté la demande d’admettre désormais les médecins praticiens en tant que membres de mfe. Nous nous sommes trop longtemps battus pour la reconnaissance du titre de médecin spécialiste en MIG, et l’admission des médecins praticiens donnerait un faux signal. Dans le même temps, l’assemblée des délégués a décidé, suite à des discussions intensives, de dissoudre le groupe de travail «prestations pécuniaires» et ne pas poursuivre les négociations. En outre, le comité a été habilité à négocier avec la FMH quant à une possible intégration de l’Institut pour l’informatisation du Cabinet Médical (IIC) à la FMH ou, le cas échéant, à évaluer des options correspondantes.

Au cours de longues négociations avec divers partenaires impliqués, le comité a élaboré les deux chartes «cancer colorectal» et «pharmasuisse». Ces deux chartes constituent des piliers centraux de la future collaboration avec ces partenaires. Les délégués ont approuvé la charte «cancer colorectal» et ont repoussé la décision quant à la charte «pharmasuisse» à la prochaine assemblée des délégués.

Au cœur de l’assemblée des délégués: exposés et ateliers communs

Un objectif central de cette assemblée des délégués qui s’est tenue sur 2 jours était, cette année également, de repenser le futur de mfe et des soins de premier ­recours et de poser des jalons essentiels pour la suite du travail politique. Pendant des heures intenses, des thèmes actuels ont été remis en question, discutés, et développés. Yvonne Gilli, membre du Comité central de la FMH, et Heinz Bhend, responsable technique de l’IIC, ont tenu deux exposés portant sur le thème DMI/DEP (dossier médical informatisé/dossier électronique du patient), ce qui nous a une fois de plus montré à quel point la participation active des médecins de famille et de l’enfance dans le cadre du processus de développement actuel est essentielle. Au cours des ateliers complémentaires, il est également clairement apparu que la documentation électronique des patients devait impérativement générer une plus-value pour les médecins de famille et de l’enfance et que la charge de ­travail liée à la collecte des données devait être indemnisée ­financièrement; mfe va s’engager pour cela.

En tant qu’invité local, Olivier Kappeler, médecin cantonal de Thurgovie, a confirmé que beaucoup de choses avaient changé au niveau communal et que les communes avaient reconnu la pertinence des soins de premiers recours assurés par les médecins de famille et ainsi pris des mesures en conséquence. Que ce soit sur le plan communal ou cantonal, ces dernières prennent des mesures coordonnées (culture d’accueil, soutien lors de l’ouverture de cabinets, programmes d’assistanat au cabinet médical, nouveaux modèles de cabinets, etc.) et conduisent progressivement à un désamorçage de la situation. Malgré tout, il y a encore beaucoup à faire.

Médecin de famille – un métier de rêve

Regula Kronenberg, membre du Think Tank Politics JHaS, a présenté les visions d’avenir 2030 des Jeunes médecins de premier recours Suisses. Le changement d’image initié conjointement par mfe, la SSMIG (Société Suisse de Médecine Générale Interne), la SSP (Société Suisse de Pédiatrie) et les JHaS conduit à une plus forte attractivité de la médecine de famille. Les jeunes étudiants en médecine réalisent que le métier de médecin de la famille et de l’enfance est des plus passionnants, stimulants et diversifiés. Toutefois, davantage de conditions-cadres doivent encore être améliorées afin d’assurer le futur des soins médicaux de premier recours. Les JHaS demandent entre autres une rémunération juste, un endiguement de la «certificite» et la poursuite du développement de modèles de travail ­attractifs.

Le comité et le secrétariat de mfe sont repartis avec un large fonds de souhaits, de demandes, d’idées, d’informations et d’impulsions créatives. L’échange personnel fut une fois de plus inspirant et stimulant. Les piliers nécessaires à la poursuite fructueuse du travail politique de mfe ont été posés et le comité sera heureux d’engager toute son énergie pour défendre les intérêts des membres au cours des mois prochains.

fullscreen
Regula Kronenberg a présenté les visions d’avenir 2030 des JHaS.

Malgré le programme intensif de l’assemblée des délégués, les délégués ont tout même eu le temps de profiter de la magnifique vue et de cette ambiance unique. Un parcours organisé autour de la chartreuse et une visite guidée passionnante du musée de Thurgovie nous ont fourni un aperçu intéressant de l’histoire de l’ancien monastère des Chartreux et de la vie des moines, emprunte de solitude et de silence.

fullscreen
Les délégués de mfe ont profité de l’atmosphère exceptionnelle de la Chartreuse d’Ittingen.

Responsabilité ­rédactionnelle:
Sandra Hügli, mfe

Adresse de correspondance

Sandra Hügli-Jost
Responsable communication, mfe – Médecins de famille et de l’enfance Suisse,
Secrétariat général
Effingerstrasse 2
CH-3011 Berne
sandra.huegli[at]medecinsdefamille.ch

Verpassen Sie keinen Artikel!

close