Actualités

Année électorale 2019 – engagement politique pour la médecine de famille et de l’enfance

Plus de médecins de famille et de l’enfance en politique au ­niveau national, cantonal et local

DOI: https://doi.org/10.4414/phc-f.2019.10033
Date de publication: 06.02.2019
Prim Hosp Care Med Int Gen. 2019;19(02):32-33

Sandra Hügli-Jost

Responsable de la communication mfe, Médecins de famille et de l’enfance Suisse

La présidente du Conseil national l’est, un conseiller national zurichois et un conseiller national jurassien le sont également – des médecins de famille et de ­l’enfance actifs en politique. S’y ajoutent les médecins de premier recours qui s’engagent dans la politique cantonale et locale. Malheureusement, ils sont toujours beaucoup trop peu nombreux. En cette année électorale, nous avons de toute urgence besoin d’hommes et de femmes qui s’engagent pour le futur de la médecine de famille en Suisse.

Les agriculteurs en ont un. L’industrie pharmaceutique et celle du tabac en ont un aussi – un lobby fort. Celui qui souhaite changer quelque chose en politique aujourd’hui doit avoir des alliés à tous les niveaux. Au cours des dernières années, mfe a réussi à accomplir de grandes choses grâce à son travail de fond ciblé. Les 4 dernières années, avec un Parlement dominé par la droite, ont toutefois été difficiles, des aspects centraux tels qu’«un système de santé abordable pour tous», «médecine pour tous», «accompagnement pour les malades et les personnes démunies» et «prévention» n’ayant trouvé que peu d’écho. La responsabilité individuelle était au-dessus de tout.

Notre responsabilité propre est également une question importante pour nous, les médecins de famille et de l’enfance, mais l’engagement pour les personnes plus défavorisées et plus démunies en Suisse compte tout autant. Le secteur de la santé ne peut pas être mesuré avec les mêmes indicateurs que ceux de la libre économie de marché. Une médecine de base forte doit être encouragée et soutenue par la politique.

Cette année, nous disposons une fois de plus d’une opportunité de créer une meilleure situation de départ pour nos revendications au cours des 4 prochaines années. mfe s’engage quotidiennement dans ce but. Il est essentiel que nous ayons des représentant-e-s au sein du Parlement et dans les cantons qui nous soutiennent dans cette tâche – ensemble pour la sauvegarde et le renforcement de la médecine de base à long terme:

La politique est laborieuse, fastidieuse, et l’engagement chronophage. Toutefois, pour de nombreux médecins de famille et de l’enfance, les situations difficiles représentent un défi et une source de motivation. Nous devons continuer de nous engager afin d’améliorer encore les conditions-cadres, non seulement pour nous mais surtout pour les générations suivantes de médecins de famille et de l’enfance. Il vaut la peine de s’engager en politique pour cela. Sans parler de la situation politique mondiale actuelle. Celui qui n’est pas prêt à accepter cette polarisation croissante, cette spécialisation sans limites, ce ton et cette façon de penser à court terme ne peut pour ainsi dire pas éviter de s’engager, d’une façon ou d’une autre. Aujourd’hui plus que jamais, nous devons entretenir et préserver nos valeurs démocratiques fondamentales.

Vous pouvez compter sur le soutien de mfe

mfe soutient énergiquement toutes les femmes et les hommes politiques qui s’engagent pour une médecine de base forte, et naturellement avant tout pour les courageux médecins de famille et de l’enfance qui entrent en campagne électorale cette année. Contactez-nous et ensemble, nous évaluerons les possibilités ainsi que les plateformes que nous pouvons vous proposer pour votre campagne électorale. Reto Wiesli et Sandra Hügli (sg[at]medecinsdefamille.ch) se tiennent à votre entière disposition. Avec l’espoir d’une année électorale clémente pour les médecins de famille, nous souhaitons beaucoup de succès à tous les médecins de famille et de l’enfance engagés politiquement!

fullscreen
Marina Carobbio, Présidente du Conseil national, PS Tessin, et médecin de famille à Roveredo. Photo: Services du Parlement 3003 Berne.
fullscreen
Angelo Barrile, conseiller national, PS Zurich, et médecin de famille à ­Zurich. Photo: Services du Parlement 3003 Berne.
fullscreen
Pierre-Alain Fridez, conseiller national, PS Jura, et médecin de famille à Fontenais. Photo: Services du Parlement 3003 Berne.

Responsabilité ­rédactionnelle:
Sandra Hügli, mfe

Crédits

Image d'en-tête: Parlamentsdienste 3003 Bern

Adresse de correspondance

Sandra Hügli-Jost
Responsable communication, mfe – Médecins de famille et de l’enfance ­Suisse
Secrétariat général
Effingerstrasse 2
CH-3011 Berne
sandra.huegli[at]medecinsdefamille.ch

Verpassen Sie keinen Artikel!

close