Actualités

«Pure Medicine»

Interview sur le 3e congrès ­d’automne de la SSMIG

DOI: https://doi.org/10.4414/phc-f.2019.10129
Date de publication: 04.09.2019
Prim Hosp Care Med Int Gen. 2019;19(09):

Entretien: Simon Grossenbacher

Responsable du projet du Service congrès/manifestations de la SSMIG

Le 3e congrès d’automne de la SSMIG aura lieu les 19 et 20 septembre de cette année à Saint-Gall. Regula Capaul et Christian Häuptle président le congrès. Dans cette interview, ils nous expliquent pourquoi le congrès est placé sous la devise «Pure Medicine», quels sont les points du programme dont ils se réjouissent et pour quelles autres raisons il vaut la peine d’assister au congrès en Suisse orientale.

Le congrès d’automne de la SSMIG a lieu de façon associée aux journées de formation continue clinique de Saint-Gall (KlinFor). Comment cette collaboration est-elle née et dans quelle mesure les participants du congrès en profitent-ils?

Christian Häuptle: Depuis des années, l’hôpital cantonal de Saint-Gall organise tous les deux ans une manifestation de formation continue clinique de deux jours ainsi qu’une formation continue de mise à jour pour les médecins en cabinet d’un jour. La demande de la ­SSMIG d’organiser le congrès d’automne 2019 à Saint-Gall s’inscrivait parfaitement dans le cadre de la manifestation KlinFor prévue cette année. Cela tombait sous le sens d’associer les journées KlinFor au congrès d’automne de la SSMIG. Il en a résulté un programme attractif et varié. Les participants profitent de multiples thèmes de formation continue pertinents pour le cabinet et l’hôpital, touchant à l’ensemble du domaine de la médecine interne générale et de la médecine de famille. Ces thèmes sont traités sous forme de mises à jour, de key-notes et du programme des workshops bien rempli.

Le comité scientifique s’est fixé pour objectif de placer invariablement la médecine au centre dans le cadre du congrès de Saint-Gall. Ainsi, la devise du congrès est «Pure Medicine» – qu’est-ce que cela signifie concrètement?

Regula Capaul: Vous avez défini «Pure Medicine» de façon exemplaire dans votre question. Ce concept signifie qu’il s’agit de la discipline de la médecine en elle-même. En tant que médecins faisant partie de cette société, nous nous intéressons notamment aux questions actuelles, politiques, sociales, et culturelles de notre temps. Lors de ce congrès, nous nous autorisons néanmoins à nous limiter, pour une fois, à la formation continue de notre discipline dans toute son envergure.

fullscreen
fullscreen

Regula Capaul et Christian Häuptle président ensemble le 
comité scientifique du 3e congrès d’automne 2019, qui se tiendra à Saint-Gall. Regula Capaul travaille en tant qu’interniste généraliste au sein du cabinet de médecine de famille «Ärzte im Sternen Oerlikon» et elle est co-présidente de la SSMIG. Christian Häuptle dirige le centre de médecine de famille de l’hôpital cantonal de Saint-Gall.

Après Berne il y a deux ans et Montreux l’année dernière, le congrès d’automne a déjà lieu pour la troisième fois. A quoi avez-vous veillé, au sein du comité scientifique, lors de la composition du programme? Quels groupes cibles souhaitez-vous atteindre en particulier?

Christian Häuptle: Le congrès d’automne doit en premier lieu véritablement transmettre le savoir médical devant être intégré à la pratique quotidienne des hôpitaux et des cabinets, et là où il peut véritablement être mis en œuvre dans le cadre du travail clinique et pratique. Le large spectre de la médecine interne générale doit être reflété par les divers thèmes de formation continue. Naturellement, les collègues libéraux dans les cabinets sont un groupe cible qui doit être atteint. Nous souhaitons toutefois également accueillir à Saint-Gall nos collègues médecins de premier recours qui sont issus du milieu stationnaire. Il ne s’agit pas d’une formation continue selon le schéma «ambulatoire vs stationnaire» mais d’une formation continue qui a pour principal objet le traitement des malades sur la base de la médecine interne générale.

Regula Capaul: Le congrès d’automne est également destiné à nos collègues qui sont en formation postgraduée ou viennent de la terminer, notamment pour les Swiss Young Internists (SYI) et les Jeunes médecins de premier recours Suisse (JHaS). Leur participation est particulièrement importante pour nous. Aussi, les deux organisations sont représentées au sein du comité scientifique.

Saint-Gall se situe en Suisse orientale. Pourquoi, selon vous, vaut-il la peine de faire un voyage un peu plus long, par exemple depuis la Romandie?

Christian Häuptle: Nous, habitants de Suisse orientale, sommes habitués à nous accommoder de trajets un peu plus longs pour participer à des congrès nationaux ou des manifestations de formation continue. L’échange allant au-delà des régions et des frontières linguistiques s’avère enrichissant et indispensable pour la cohésion et la compréhension mutuelle au sein de la SSMIG. Par conséquent, le fait «d’en valoir la peine» n’est pas tout à fait la bonne question. Cela ne fait aucun doute: au regard du bénéfice de la formation continue, le chemin pour arriver jusqu’à Saint-Gall en vaut très certainement la peine, également pour les participants extérieurs à la Suisse orientale. La participation des collègues des autres régions de la Suisse, vous citez la Romandie, est essentielle pour l’échange collégial et la collaboration au sein de la SSMIG. Ils découvrent une Suisse qui est, pour eux, encore largement inconnue, une région magnifique entre le lac de Constance, le Säntis et Saint-Gall, une ville porteuse d’histoire et animée avec un grand charme.

Outre les nombreux workshops et mises à jour axés sur la pratique, des key-notes sont également au programme. Quels sont vos temps forts personnels du congrès et de quoi vous-réjouissez-vous tout particulièrement?

Regula Capaul: Vous me posez une question à la fois extrêmement difficile et très simple. Le caractère fascinant de participer au comité scientifique d’un congrès réside pour moi dans le fait, outre celui d’assurer l’ordre du programme, de pouvoir m’adonner à mes intérêts et préférences. Aussi, pour moi, les temps forts se suivent. Le seul petit bémol reste que je ne peux pas ­assister en même temps à plusieurs workshops.

Le congrès d’automne propose également une manifestation de formation continue pour les assistants médicaux (AM) en langue allemande. Qu’est-ce qui attend ces derniers?

Christian Häuptle: La formation continue KlinFor fait l’expérience de la formation continue pour AM conduite parallèlement depuis longtemps. Le fonctionnement du cabinet de médecine de famille dépend du fonctionnement de son équipe. Une formation continue régulière, rigoureuse, et de qualité fiable des AM s’avère donc indispensable. La formation des AM est très populaire et bien fréquentée. Pendant les deux journées de formation continue, de nombreux cabinets travaillent au ralenti ou ferment. Ainsi, il s’avère judicieux que les AM également utilisent ce temps pour leur propre formation continue. Le programme pour les AM recouvre 15 domaines thématiques traités dans le cadre de 23 workshops et dans lesquels des contenus pratiques en lien direct avec leur travail quotidien sont transmis.

Un congrès de deux jours vit également de la possibilité, pour les participants, d’échanger et de former des réseaux. Aussi, le programme-cadre joue également en rôle central. Qu’est-ce qui est prévu à cet égard? Participez-vous à nouveau à la course du congrès du vendredi matin?

Regula Capaul: Le programme-cadre du congrès comprend pour jeudi soir une visite guidée de la ville, suivie par un apéritif et un dîner dans l’ancienne rotonde ferroviaire (la «Lokremise»). Naturellement, une animation musicale nous y attend également. Le vendredi matin, j’espère pouvoir participer à la course du congrès aux côtés de nombreux collègues.

Christian Häuptle: A la fin du congrès, il y aura également, comme toujours dans les cadre des manifestions KlinFor, des «Olma-Bratwurst» sans moutarde et de la bière avec ou sans alcool pour les participants.

L’ensemble des informations sur le programme et l’organisation du 3e congrès d’automne sont disponibles sur https://congress.sgaim.ch/fr/congres-dautomne.html. Sur cette page, vous pouvez vous inscrire et assurer votre participation à la soirée du congrès dans la «Lokremise» le jeudi soir ainsi que votre place de départ pour la course du congrès le vendredi matin.

Responsabilité ­rédactionnelle:
Lars Clarfeld, SSMIG

Crédits

Image d'en-tête: © Photographerlondon | Dreamstime.com

Adresse de correspondance

Simon Grossenbacher
Assistenz Geschäftsleitung
Schweizerische Gesellschaft für Allgemeine Innere ­Medizin
Monbijoustrasse 43
Postfach
CH-3001 Bern
simon.grossenbacher[at]sgaim.ch

Verpassen Sie keinen Artikel!

close