Éditorial

Pas de fiction, des faits

2020 – L’odyssée de la politique de santé

DOI: https://doi.org/10.4414/phc-f.2020.10184
Date de publication: 08.01.2020
Prim Hosp Care Med Int Gen. 2020;20(01):3

Philippe Luchsinger

Président de mfe, Médecins de famille et de l’enfance Suisse

Il y a des films que nous voulons toujours revoir, par nostalgie. Ou bien parce que nous trouvons les acteurs (ou actrices) super. Ou encore parce que ce sont tout simplement des chefs-d’œuvre. Et puis il y a les films inquiétants tellement ils restent d’actualité au fil des décennies. «2001: L’odyssée de l’espace» fait partie de ces films. C’est en 1968 que Stanley Kubrick a tourné ce film de science-fiction traitant d’un voyage vers Jupiter lié à la découverte d’un objet mystérieux. L’humanité est menacée et cherche des solutions.

La situation du système de santé suisse n’est pas si utopique ni menaçante. Nous avons un système qui ­soutient les habitants de notre pays dans leurs problèmes de santé, et ce en toute sécurité. La qualité des traitements est considérée dans l’ensemble comme très bonne, aussi bien par la population que par les ­médecins de famille, même si des améliorations sont certainement possibles et également nécessaires. Les recherches de la fondation américaine Commonwealth Fund (commonwealthfund.org/) confirment également cela dans leur dernière enquête. Mais la fondation montre également les endroits où nous sommes encore en retard par rapport à d’autres pays, par exemple dans l’implémentation du dossier médical informatisé. Le fait que les systèmes offrant une vaste couverture soient tous des systèmes de santé étatiques qui mettent à la disposition de chaque médecin du matériel informatique et des logiciels est souvent négligé par les politiques et l’administration. Et cela ne dérange d’ailleurs personne à l’OFSP lorsque je sors soudainement 40 000 francs pour renouveler et mettre à jour mon dossier médical informatisé dans mon cabinet, comme arrivé récemment. Maintenir mon infrastructure à jour pour pouvoir travailler est une chose qui s’entend bien, mais le fait que cette infrastructure aide également à participer à des projets de recherche ou serve à l’avenir au dossier électronique du patient ne coule pas de source. En Suisse, je ne peux pas attendre de soutien de ce ­côté-là. D’autres acteurs tels que Swisscom, La Poste, Google et Amazon veulent gagner de l’argent, beaucoup d’argent avec ces données de santé. Mais cela ne dérange personne dans la sphère politique.

Rendre visible la grande qualité de notre travail sera un objectif qui nous occupera de façon accrue en 2020. Le nouvel article de la LAMal relatif à la qualité rend nécessaire la conclusion d’accords clairs. Au vu de ces travaux politiques, mfe a décidé lors de la dernière assemblée des délégués d’établir une délégation de qualité. Les membres de ce groupe seront les responsables qualité de nos associations membres que sont la SSMIG, la SSP, le CMPR et les JHaS. Ensemble et unis, nous voulons montrer comment le travail de qualité réalisé dans les soins de premier recours participe à l’amélioration de la prise en charge et de la sécurité de nos patients. Pas de fiction, des faits.

CARL 500, voilà le nom du supercalculateur dans le vaisseau spatial en route vers Jupiter. Il neutralise presque la totalité de l’équipage pour atteindre son objectif, avant d’être lui-même désactivé par le dernier survivant de la mission. Après les élections fédérales, nous étions en droit de caresser l’espoir d’un succès de la mission «Médecins dans la commission de santé». Mais visiblement, les partis préfèrent les représentants des syndicats, caisses-maladie ou leurs associations. Ne vouloir personne dans les commissions qui connait le quotidien médical de par sa propre expérience est pour le moins spécial. Espérons que ces commissions ne se comportent pas comme CARL et que la politique de santé ne s’avère pas être une odyssée.

Responsabilité ­rédactionnelle:
Sandra Hügli, mfe

Crédits

Image d'en-tête: © Elen33 | Dreamstime.com

Adresse de correspondance

Sandra Hügli-Jost
Responsable de la communication de mfe Médecins de famille et de l’enfance Suisse
Secrétariat général
Effingerstrasse 2
CH-3011 Berne
Sandra.Huegli[at]medecinsdefamille.ch

Verpassen Sie keinen Artikel!

close