Actualités

Nouvelle stratégie qualité de la SSMIG

La qualité n’est pas un hasard

DOI: https://doi.org/10.4414/phc-f.2020.10267
Date de publication: 29.07.2020
Prim Hosp Care Med Int Gen. 2020;20(0708):220-222

Maria Wertli

Présidente Commission de qualité SSMIG, Leitende Ärztin Universitätsklinik für Allgemeine Innere Medizin, Inselspital, Bern

Sous la devise «La qualité n’est pas un hasard», la commission de qualité a élaboré une stratégie qualité orientée vers l’avenir. Grâce à des mesures et objectifs concrets, elle doit contribuer à améliorer encore davantage la qualité de la prise en charge et du traitement des patientes et patients en médecine interne générale. La mise en application de la stratégie bat déjà son plein.

L’un des principaux enjeux de la médecine interne générale (MIG) est d’assurer la meilleure prise en charge et le meilleur traitement possibles aux patientes et patients au cabinet de médecine de famille et à l’hôpital. Dans le vaste spectre clinique de la MIG, mais en par­ticulier chez les patientes et patients multimorbides, il est d’une importance primordiale d’améliorer constamment la qualité dans le cadre d’un processus continu d’optimisation, appelé cycle plan-do-check-act (en abrégé: cycle PDCA). Afin de soutenir les spécialistes en MIG dans leur quotidien clinique, la Société Suisse de Médecine Interne Générale (SSMIG) met à disposition un système utile de développement de la qualité sous forme d’une stratégie qualité avec des ­objectifs stratégiques. La commission de qualité a déjà commencé à élaborer des mesures concrètes pour sa mise en application.

L’objectif prioritaire est de trouver pour chaque patiente ou chaque patient la forme thérapeutique optimale avec la meilleure qualité de traitement possible. L’excellente collaboration interdisciplinaire avec d’autres spécialistes, des groupes professionnels non médicaux et le personnel technique constitue un pilier supplémentaire essentiel et vient parachever la stratégie thérapeutique holistique.

Dans le cadre de la nouvelle stratégie qualité, la commission de qualité de la SSMIG suivra notamment les objectifs stratégiques suivants au cours des années à venir:

La qualité n’est pas un hasard: vision de la SSMIG pour la qualité

La SSMIG a défini sa nouvelle stratégie qualité sur la base de la vision suivante:

1 La commission de qualité de la SSMIG apporte une plus-­value à ses membres.

2 D’ici 2024, la médecine interne générale deviendra l’un des principaux acteurs nationaux dans le domaine de la qualité au sein du corps médical.

3 La qualité est un thème central de la SSMIG et elle doit être «tendance».

Vous trouverez la stratégie qualité détaillée de la SSMIG ainsi que d’autres informations sur le thème de la qualité sur: www.sgaim.ch/fr/qualite.html.

Excellence dans le traitement des patients par les spécialistes en MIG

Des activités qualité qui permettent d’assurer un excellent traitement des patients par les spécialistes en MIG doivent être définies et renforcées. En font partie:

– Identification d’instruments et d’indicateurs de qualité appropriés pouvant être recommandés pour le quotidien clinique. Les indicateurs de qualité doivent servir à stimuler un processus de développement de la qualité et aider ainsi à améliorer la qualité dans un cycle PDCA.

– Les activités qualité doivent être récompensées. Un catalogue de critères doit permettre d’attribuer des crédits pour les activités qualité. L’objectif est que les crédits relatifs aux activités qualité puissent être comptabilisés pour la formation continue essentielle en MIG.

– Renforcement et développement des activités ­qualité existantes. La SSMIG doit continuer à développer son rôle de fournisseur professionnel de ­premier plan de cours sur le travail au sein des cercles de qualité. Par ailleurs, les activités qualité existantes sont analysées et soutenues de façon ­ciblée.

– Les lignes directrices cliniques doivent être appropriées pour le traitement des patientes et patients multimorbides. L’objectif est de définir des critères que les lignes directrices cliniques doivent remplir afin qu’elles soient utiles pour le traitement des patientes et patients polymorbides.

Amélioration de la visibilité et de l’acceptation des activités qualité

Au vu des attentes croissantes du public et des organismes payeurs en termes de qualité du traitement médical, la commission de qualité de la SSMIG tient à rendre plus visibles les activités qualité déjà mises en œuvre actuellement par la SSMIG et ses membres. Cela vise à contribuer à une meilleure acceptation. Concrètement, la commission de qualité poursuit à cet effet les objectifs suivants:

– Développement du site internet avec une présentation des activités qualité de la SSMIG et une collection d’outils pertinents.

– Etroite collaboration avec les organisations et associations pertinentes: identification précoce des tendances, participation active aux discussions/mesures (par exemple participation de la SSMIG au projet pilote «Publication des activités qualité des médecins exerçant dans le secteur ambulatoire» du groupe de travail Qualité FMH/assureurs).

Entretien avec la Prof. Maria Wertli, présidente de la commission de qualité de la SSMIG

Entretien: Ursula Käser, responsable du domaine Qualité, formation postgraduée et continue de la SSMIG

Prof. Wertli, que signifie la qualité pour vous?

Depuis mon premier jour en tant que médecin assistante à la clinique, les activités en faveur de la qualité font partie du quotidien. Elles incluent notamment les vaccinations réalisées pour notre travail, les formations continues et postgraduées quotidiennes, les visites et les discussions de cas, ainsi que les analyses de cas dans le cadre du Critical Incident Reporting System. Nombre de ces activités sont pour nous une évidence. Cela signifie que ni nous, ni nos patientes et patients ne remarquons l’importance que revêt pour nous un traitement de haute qualité. L’un des principaux objectifs de notre travail est donc de rendre les activités qualité visibles et de renforcer les activités existantes.

Définir la qualité du traitement médical est difficile, car de nombreux aspects doivent être pris en compte. Toutes les tentatives connues de mesure de la qualité présentent des limites et peuvent avoir des conséquences opposées à celles souhaitées.

Il est donc essentiel de renforcer la confiance des patients, des ­assureurs et des médecins dans un système de développement de la qualité. Les activités qualité doivent viser à une amélioration continue de la qualité dans un cycle PDCA, avec pour objectif prioritaire de trouver pour chaque patiente et chaque patient la forme thérapeutique optimale avec la meilleure qualité de traitement.

fullscreen

Vous avez repris en mars 2019 la présidence de la commission de qualité et occupez cette fonction depuis bientôt un an et demi. Qu’avez-vous jusqu’à présent atteint avec le travail de la commission?

Le travail de la commission de qualité s’effectue en quelques réunions par an. Ensemble, nous avons défini dans le cadre de courts ateliers des thèmes et champs d’action et évalué les activités qualité existantes, c’est-à-dire que nous avons d’abord réalisé un état des lieux sur le thème de la qualité en médecine interne générale. Par ailleurs, nous avons analysé le besoin en stratégies orientées vers l’avenir ainsi que les partenaires potentiels ou existants. Conformément à la stratégie globale de la SSMIG pour les années 2020 à 2024, nous avons défini des objectifs et mesures dans le domaine de la qualité. Ce faisant, il nous importait de ne pas réinventer la roue, mais de développer en premier lieu ce qui existe déjà. La stratégie qualité a entre-temps été adoptée par le comité et se trouve déjà en phase de mise en œuvre.

Où mettez-vous l’accent principal pour la mise en application de la nouvelle stratégie qualité?

Nous travaillons de manière intensive sur les indicateurs de qualité que nous pouvons recommander pour le travail clinique ambulatoire et stationnaire. Nous espérons pouvoir les publier d’ici la fin de l’année. En outre, nous sommes en train de développer le site internet et d’élaborer, en collaboration avec la commission de formation continue, un nouveau concept de crédits qualité.

Pour le congrès annuel de printemps de la SSMIG, qui a malheureusement dû être reporté à 2021, nous avons trouvé un nouveau format pour le séminaire sur la qualité et sélectionné des créneaux horaires plus attrayants. L’objectif est de proposer, lors des congrès, des manifestations intéressantes relatives au développement de la qualité. Nous préparons par ailleurs une étude analysant le temps nécessaire au traitement des patients multimorbides.

Quels objectifs souhaitez-vous atteindre dans les trois prochaines années avec la commission de qualité de la SSMIG?

Malheureusement, les ressources personnelles sont limitées, de sorte que nous avançons plus lentement que je ne le souhaiterais. Je suis convaincue que d’ici 2024, nous influencerons malgré tout le travail sur la qualité et la compréhension de la qualité dans le domaine de la MIG avec la mise en œuvre de la stratégie qualité. L’objectif est d’aider, au moyen de nos mesures, à accroître l’intérêt pour le travail en faveur de la qualité et de contribuer à une amélioration durable de la qualité. Dans tous nos travaux, il nous importe de créer une plus-value tangible pour nos membres. Il sera intéressant de voir comment les indicateurs de qualité recommandés pourront être mis en application dans la pratique clinique et s’ils auront les effets escomptés. Enfin, il nous importe de renforcer les activités qualité existantes et de les rendre plus visibles afin d’accroître la confiance du corps médical, des patientes et patients, ainsi que des décideurs dans notre travail (qualité) quotidien.

Cerner et définir le temps nécessaire au traitement des patients

Un autre objectif stratégique de la commission de qualité est d’examiner combien de temps est nécessaire pour un traitement de haute qualité des patientes et patients multimorbides. Cela a pour but de fournir une base essentielle pour les discussions tarifaires.

La stratégie qualité doit être vérifiable et durable

La commission de qualité de la SSMIG veut vérifier et évaluer régulièrement la mise en œuvre des différentes mesures en faveur de la qualité. L’objectif est d’établir un processus permettant de contrôler l’efficacité des ­activités qualité. Il s’agit en outre d’aborder des thèmes et de définir des objectifs concrets dans lesquels la durabilité doit être analysée plus en profondeur.

Commission de qualité de la SSMIG

La commission de qualité de la SSMIG se consacre au thème de la qualité en médecine interne générale (MIG) et conseille le comité de la SSMIG sur les questions correspondantes. La commission de qualité compte les membres suivants, qui sont en fonction dans un ou plusieurs départements:

• Prof. Dr méd. Maria Wertli, présidente

• Dr méd. Regula Capaul, représentation au comité de la SSMIG, département Excellence en MIG

• PD Dr méd. Sima Djalali, département Excellence en MIG

• Prof. Dr méd. Jacques Donzé, département Excellence en MIG

• Prof. Dr méd. Omar Kherad, département Smarter medicine

• Joël Lehmann (représentation EQUAM avec voix consultative), département Excellence en MIG

• Dr méd. Silvana Rampini Speck, département Sécurité sur le lieu de travail, bien-être

• Dr méd. Adrian Rohrbasser, département Cercle de qualité

• PD Dr méd. Markus Schneemann, département Excellence en MIG

• Dr méd. Brigitte Zirbs Savigny (représentation mfe), département Interprofessionnalité et département Communication/relations publiques

• Dr méd. Marc Michael Jungi (représentation mfe), département Interprofessionnalité et département Multimorbidité (temps nécessaire pour un traitement optimal des patients)

• vacant, département Durabilité

Responsabilité ­rédactionnelle:
Claudia Schade, SSMIG

Crédits

Image d'en-tête: © Thomas Reimer | Dreamstime.com

Adresse de correspondance

Claudia Schade
Responsable communication et secrétaire ­générale ­adjointe
Société Suisse de Médécine Interne Générale (SSMIG)
Monbijoustrasse 43
Postfach
CH-3001 Bern
claudia.schade[at]sgaim.ch

Verpassen Sie keinen Artikel!

close