Thématique

Entretien avec le président de la Commission pour la promotion de la relève de la SSMIG, le Prof. Dr méd. Dr phil. Sven Streit:

«La promotion de la relève, c’est motiver, accompagner et fidéliser»

DOI: https://doi.org/10.4414/phc-f.2020.10316
Date de publication: 04.11.2020
Prim Hosp Care Med Int Gen. 2020;20(11):331-332

Entretien: Claudia Schade

Adjointe du secrétaire général SSMIG

La promotion de la relève est une préoccupation majeure de la Société Suisse de Médecine Interne Générale (SSMIG). Dans sa stratégie 2020–2024, elle prévoit différentes mesures pour gagner la relève à la cause de la médecine interne générale et elle souhaite encourager les futurs généralistes dans leur parcours pour devenir médecins spécialistes. Dans cet entretien, le président de la Commission pour la promotion de la relève de la SSMIG, le Prof. Dr méd. Dr phil. Sven Streit, s’exprime sur son engagement en faveur de la relève et sur ce qu’il souhaite transmettre aux jeunes médecins ainsi qu’aux médecins déjà expérimentés.

Sven Streit, qu’est-ce qui te motive à t’engager en faveur de la médecine interne générale en tant que président de la Commission pour la promotion de la relève de la SSMIG?

La promotion de la relève devient de plus en plus importante au sein de la société de discipline et c’est une grande priorité pour la SSMIG. La «competition for talents» est un thème majeur dans la médecine, et nous attachons une grande importance à la qualité de la relève médicale. Ce que nous recherchons, ce sont des gens polyvalents, bien formés et intéressés par l’interdisciplinarité, qui vivent la diversité de la médecine ­interne générale (MIG) et traitent leurs patients avec empathie et engagement. Pour les généralistes, l’être humain et la collaboration interdisciplinaire sont au centre. Pour moi, la promotion de la relève, c’est motiver les jeunes à s’engager dans la MIG, les accompagner dans cette voie et les fidéliser en faisant en sorte qu’ils soient satisfaits et compétents dans leur vie professionnelle.

Au quotidien, ce qui me motive personnellement et qui motive bon nombre de mes collègues, c’est que le généralisme, la médecine interne générale, est la plus captivante des spécialités – oui, une spécialisation.

En tant que professeur d’université et médecin, qu’est-ce qui est particulièrement important pour toi?

D’un côté, je travaille dans le domaine de la recherche et de l’enseignement, et de l’autre côté, j’exerce en tant que médecin de famille. De par ces diverses approches du thème de la relève en MIG, je connais les besoins des jeunes généralistes, mais je sais aussi ce qui est exigé d’eux. J’ai personnellement repris un cabinet de médecine de famille avec ma femme. En tant que «jeteur de pont», j’aimerais contribuer à venir à bout de la fragmentation perceptible dans la médecine et à faire entrer la recherche dans le quotidien. Faire entrer la recherche issue de la pratique dans la pratique. En tant que chercheur, je me pose les questions fondamentales suivantes: Pourquoi est-ce intéressant et pertinent pour la pratique? Quel poids faut-il accorder au point de vue du patient dans une situation donnée?

J’aimerais transmettre ces connaissances, y compris par le biais de l’enseignement, afin que la prochaine génération de médecins de premier recours ait une approche compétente mais aussi critique de la recherche et qu’elle comprenne que l’expertise clinique et les souhaits des patients sont aussi importants que la recherche lorsqu’il est question de médecine basée sur l’évidence. Je le vis quotidiennement au cabinet et cela me fait plaisir, dans une situation complexe, de trouver la meilleure solution individuelle avec la patiente, tout en évitant un traitement excessif ou au contraire insuffisant. Mais à la fin d’une journée passée au cabinet, je suis dans le même état d’esprit que beaucoup d’autres médecins de famille: C’est tout simplement le meilleur métier que l’on peut choisir et je suis content d’avoir si bien pu me préparer à ces tâches dans des cabinets et hôpitaux.

Que transmets-tu à un jeune médecin?

Aie confiance en tes capacités! Avec les études de médecine et la formation postgraduée individuelle modulaire, tu trouveras dans la médecine interne générale un foyer où l’hôpital et le cabinet travaillent main dans la main. Les futurs médecins ne devraient pas tarder à se poser les questions suivantes: Quelle carrière m’offre cette spécialité? Comment et où est-ce que je veux travailler? Des possibilités relativement nombreuses s’offrent aux spécialistes en MIG. Les activités en cabinet et en clinique débouchent sur des profils différents en fonction de ce qui est important pour une personne – travailler en ambulatoire au cabinet ou travailler en stationnaire à la clinique, s’investir dans la promotion de la qualité, dans la recherche, dans l’enseignement? Les jeunes médecins doivent réfléchir à temps à la voie dans laquelle ils aimeraient s’engager. Je recommande aussi toujours de reconsidérer la voie que l’on a choisie grâce à un bon mentorat et, si nécessaire, de l’adapter.

Quels sont les plus grands défis pour les jeunes spécialistes en MIG?

Comme dans toute activité professionnelle, le développement professionnel continu est essentiel pour continuer à exercer le métier avec enthousiasme et plaisir. Les multiples possibilités de formation postgraduée et continue s’avèrent utiles à cet égard. Voici mon conseil: Gardez un horizon dégagé, tenez-vous en à la diversité, même si c’est très complexe et si cela paraît tentant d’acquérir des connaissances détaillées dans un seul domaine et de s’y spécialiser.

Comment les médecins déjà établis peuvent-ils soutenir les futurs médecins?

Faites passer votre enthousiasme pour le métier, chers collègues! Soyez des modèles, montrez ce qui rend le métier beau et unique, racontez ce qui vous motive à exercer ce métier depuis toutes ces années, parlez de la diversité, de l’épanouissement que procure l’activité médicale. Soutenez la relève par le biais du coaching, accompagnez-la, proposez le mentorat et donnez des conseils de carrière! Pour les médecins expérimentés également, l’échange avec les étudiants et les jeunes médecins est précieux, car ils apportent souvent de nouvelles idées; c’est un enrichissement profitable pour les deux parties.

Commission pour la promotion de la relève de la SSMIG

En 2018, la SSMIG a transformé le groupe de travail Relève en une commission permanente. Cette dernière s’emploie à élaborer des mesures concrètes pour gagner la relève à la cause de la MIG et l’encourager sur la voie pour devenir médecin spécialiste. Parmi ces ­mesures figurent notamment une campagne qui sera lancée au printemps 2021 et un guide élaboré par le Dr Martin Perrig, MME, et le Dr Christine Rothen, MME, dont l’objectif est de soutenir la transition de médecin assistant à chef de clinique. Par ailleurs, les jeunes ­médecins profitent de différents avantages, comme une adhésion gratuite à la SSMIG et de nombreuses ­réductions. La commission est composée de médecins spécialistes chevronnés, de professeurs, ainsi que de membres des Jeunes médecins de premier recours Suisses (JHaS) et des Swiss Young Internists (SYI).

Portrait

Le Prof. Dr méd. Dr phil. Sven Streit est médecin de famille à Konolfingen, professeur de médecine de premier recours et membre du Management Board de l’Institut bernois de médecine de famille (BIHAM) de l’université de Berne. Il dirige en outre les ressorts Promotion de la relève et Réseautage des médecins de famille, ainsi que le programme de formation postgraduée «Cursus bernois de médecine interne générale MIG». Il s’engage également pour une prise en charge de premier recours interprofessionnelle avec une relève suffisante, y compris en tant que président de la Commission pour la promotion de la relève de la SSMIG.

fullscreen

Responsabilité ­rédactionnelle:
Claudia Schade, SSMIG

Crédits

Image d'en-tête: © Igor Marusitsenko | Dreamstime.com

Adresse de correspondance

Claudia Schade
Responsable communication et secrétaire générale
adjointe
Société Suisse de Médécine
Interne Générale (SSMIG)
Monbijoustrasse 43
Case postale
CH-3001 Berne
claudia.schade[at]sgaim.ch

Verpassen Sie keinen Artikel!

close