Themenschwerpunkt

L’importance des soins palliatifs

L’actualité marquante des soins palliatifs

DOI: https://doi.org/10.4414/phc-f.2021.10450
Date de publication: 06.10.2021
Prim Hosp Care Med Int Gen. 2021;21(10):332-333

Carobbio Marina

Please find the affiliations for this article in the PDF.

Discussions sur la fin de vie et ­l’accompagnement vers la mort

La fin de vie et l’accompagnement vers la mort sont des questions dont la société commence lentement à discuter publiquement; elles ne sont plus des tabous à n’aborder que lorsqu’elles sont inévitables dans le cercle familial et avec les médecins. Ce processus est en cours depuis des années, mais la pandémie de coronavirus a soudainement confronté l’ensemble de la société aux questions de santé, de maladie, de soins et de fin de vie qui se sont imposées avec une urgence et une force inédites. Il s’agit de questions importantes qu’il convient de traiter en tant que société en évitant de ­déléguer à un petit cercle de professionnels.

Les soins palliatifs dans la politique suisse

La politique suisse, qui doit être attentive aux besoins et aux changements de la société, se penche également sur cette question. Je fais référence au rapport du Conseil fédéral en réponse au postulat «Améliorer la prise en charge et le traitement des personnes en fin de vie» et à la motion, de la Commission de la sécurité ­sociale et de la santé publique du Conseil des Etats, «Pour un financement adéquat des soins palliatifs», adoptée par les Chambres en juin dernier. Le rapport du Conseil fédéral a notamment mis en évidence des différences importantes dans l’accès aux soins palliatifs en Suisse et la nécessité d’accroître l’offre de soins palliatifs pour les personnes atteintes de maladies chroniques, et pas seulement de cancer. Les personnes qui ne sont pas atteintes de cancer n’ont actuellement pas un accès suffisant aux soins palliatifs. En 2018, seulement 12% des personnes décédées à l’hôpital ont reçu des soins palliatifs complexes ou des soins palliatifs spécialisés. La Confédération et les cantons estiment qu’à l’avenir, les soins palliatifs seront nécessaires pour deux tiers des décès. Les conclusions du rapport et les demandes formulées par la motion doivent maintenant être mises en œuvre et il est de notre devoir de veiller à ce qu’elles se concrétisent.

palliative chcomme acteur important

En tant que membre du Conseil des États et présidente de palliative ch, fonction que j’occupe depuis juin 2020, je suis active à différents niveaux pour promouvoir les soins palliatifs. Au niveau politique et en tant que présidente de palliative ch, je m’engage pour la reconnaissance des soins palliatifs dans le cadre de l’assurance maladie afin d’en assurer le financement durable et de renforcer les soins ambulatoires, avec un focus particulier sur les soins palliatifs de base, qui doivent être renforcés et complétés par des soins spécialisés. Il est indéniable que les soins palliatifs jouent un rôle central dans le traitement et l’accompagnement des personnes en fin de vie: soulager les symptômes graves, les aider à prendre des décisions, planifier le traitement à l’avance et apporter aux patients et à leurs ­familles un soutien psychosocial et spirituel. Il s’agit d’une prise en charge nécessairement interdisciplinaire impliquant différentes catégories de professionnels et les familles des patients. Les soins palliatifs doivent être accessibles et abordables pour tous ceux qui en ont besoin, indépendamment de leur disponibilité économique et de leur lieu de résidence. On ne peut ignorer le rôle central que jouent les médecins de ­famille dans les soins palliatifs de base en prenant soin des malades et en coordonnant les soins. Ce rôle ­central n’est malheureusement pas suffisamment ­rémunéré à l’heure actuelle, et doit être pris en compte lors de la mise en œuvre de la motion sur le financement des soins palliatifs.

palliative ch, dont les objectifs sont de favoriser la ­généralisation des soins palliatifs en Suisse, d’améliorer l’accès aux soins palliatifs pour les personnes concernées et leurs proches et de promouvoir et ­garantir la qualité de la médecine et des soins palliatifs, accomplit un travail important aux côtés des médecins et du personnel soignant pour permettre aux personnes de vivre la fin de leur vie dans la ­dignité. Non seulement palliative ch s’engage dans la formation et l’information, mais elle prend également part aux discussions sur la politique de la santé. Le sujet est important et concerne ou concernera chacun d’entre nous dans notre parcours de vie. C’est pourquoi je considère qu’il est si important de s’engager avec tous ceux qui sont directement impliqués dans les soins et avec les membres des familles concernées afin que les patients qui en ont besoin puissent bénéficier des meilleurs soins palliatifs. Dans mon rôle de présidente palliative ch, mais aussi dans ma fonction politique, je suis toujours ouverte au débat et aux échanges d’opinions visant à améliorer les soins dispensés.

Le Congrès National des Soins Palliatifs aura lieu les 24 et 25 novembre 2021 à Bienne. Pour de plus amples informations: https://fr.palliative-kongresse.ch/2021/

Responsabilité
rédactionnelle:
Sandra Hügli-Jost, mfe

Adresse de correspondance

Correspondance:
Marina Carobbio
Présidente de palliative ch et Conseillère aux Etats
info[at]palliative.ch

Verpassen Sie keinen Artikel!

close