Communications officielles

Série d’articles: «Organisation de l’avenir de la médecine interne générale»

Un enseignement de qualité pour promouvoir la relève

DOI: https://doi.org/10.4414/phc-f.2017.01644
Date de publication: 27.09.2017
Prim Hosp Care (fr). 2017;17(18):340

Johanna Sommer

Professeure responsable de l’Unité des internistes généralistes et pédiatres, Université Genève

Dans ce numéro de Primary and Hospital Care paraît le deuxième article d’une série consacrée à l’organisation du développement futur de la Médecine Interne Générale.

Les 5 instituts suisses de médecine de premier recours ont collaboré grâce au Plan Directeur (Masterplan für Hausarztmedizin) pour mieux définir le contenu et les méthodes d’enseignement qui permettront de former suffisamment de médecins de premier recours pour la population de demain.

Une revue systématique récente a permis d’identifier que la médecine de premier recours (MPR) devait être présente et bien identifiée de ­façon longitudinale tout au long des études et inclure des stages pratiques afin de promouvoir parmi les étudiants des choix de carrière en faveur de la MPR [1]. Sur la base de ce constat, les instituts ont mis en place un ­curriculum «MPR» longitudinal afin que les étudiants soient sensibilisés aux spécificités de la MPR. Il s’appuie notamment sur le nouveau catalogue d’objectifs de formation PROFILES [2], basé sur le cadre de référence CANMEDS dont les compétences sont très proches des compétences spécifiques de la MPR (fig. 1).

fullscreen
Figure 1: Le cadre de compétences CANMEDS.

Compétences nécessaires

En effet, de par son rôle pivot dans le système de soins, sa mission de soigner des patients de tout âge, en phase préventive, aiguë, chronique ou de fin de vie, la MPR permet l’acquisition des compétences nécessaires pour devenir: expert médical, communicateur (relation avec le patient et l’entourage), collaborateur (interdisciplinaire et interprofessionnel), promoteur de la santé (prévention, défenseur des droits du patient), érudit (mettant à jour ses connaissances et enseignant), leader/gestionnaire et professionnel (respectant les codes éthiques et moraux de la profession pour le bien du patient et de la société) [3]. Le milieu est également très propice pour des activités professionnelles déléguées (entrustable professional activities) permettant au clinicien-enseignant de vérifier la capacité et fiabilité des étudiants à accomplir des tâches précises (prise en charge d’une infection urinaire simple par exemple). Ainsi les médecins de premier recours participent activement à une formation de qualité des étudiants en leur délivrant lors des stages un enseignement individualisé, et centré sur leurs besoins pour leur permettre d’acquérir les compétences exigées en fin d’études.

Formations pédagogiques spécifiques

Afin d’optimaliser la formation des étudiants et l’image de la MPR, les instituts de MPR ont développé des formations pédagogiques spécifiques pour professionnaliser selon les recommandations reconnues [4] l’enseignement délivré par les cliniciens accueillant les étudiants dans leur cabinet. A Genève un parcours progressif de formation pédagogique a été développé à l’attention des cliniciens enseignants. Cette formation porte sur l’acquisition de compétences pédagogiques telles que superviser et donner un feed-back individualisé, être un modèle de rôle efficace, enseigner le raisonnement clinique, ou évaluer l’acquisition des compétences cliniques, etc. Le développement d’un portfolio pédagogique témoignant de l’acquisition de ces compétences pourrait permettre une réelle professionnalisation du corps enseignant des cliniciens sur le terrain.

En combinant les compétences cliniques et les compétences d’enseignement, la MPR délivre un enseignement professionnalisé, donnant aux étudiants l’image d’un métier académique, scientifique, humain et attractif.

Responsabilité
rédactionnelle:
Bernadette Häfliger, SSMIG

Adresse de correspondance

Bruno Schmucki
Kommunikation, SGAIM, Schweizerische Gesellschaft für Allgemeine Innere ­Medizin
Monbijoustrasse 43
Postfach
CH-3001 Bern
bruno.schmucki[at]sgaim.ch

Références

1 Pfarrwaler E, Audétat MC, Sommer J, Nendaz M, Junod-Perron N, Haller-Hester D, et al. An Expanded Conceptual Framework of Medical Students’ Primary Care Career Choice. JGIM april 2017.

2 Michaud P-A, Jucker-Kupper P, et al. Joint Commission of the Swiss Medical Schools. Principal ­Relevant Objectives and Framework for Integrated Learning and Education in Switzerland. March 2017. www.profilesmed.ch

3 Frank JR, Snell L, Sherbino J, editors. The Draft CanMEDS 2015 Physician Competency Framework – Series IV. Ottawa: The Royal College of Physicians and Surgeons of Canada; March 2015 http://www.royalcollege.ca/rcsite/canmeds/canmeds-framework-e

4 Irby D. Excellence in clinical teaching: knowledge transformation and development required. Medical Education 2014;48:776–84.

Verpassen Sie keinen Artikel!

close