Éditorial

La nouvelle présidence de la SSMIG se présente

Passer à la vitesse supérieure

DOI: https://doi.org/10.4414/phc-f.2019.10012
Date de publication: 02.01.2019
Prim Hosp Care Med Int Gen. 2019;0(01):5

Regula Capaul et Drahomir Aujesky

Co-présidence SSMIG

À la fin novembre 2018, nous avons été élus à la co-présidence de la SSMIG par ses délégués. Nous sommes très reconnaissants de la confiance qui nous est ainsi accordée, et heureux de pouvoir présider, après une phase de fusion couronnée de succès, aux destinées futures de la plus grande société de discipline médicale de Suisse.

À quoi doit ressembler cet avenir ? Après ces dernières années, consacrées avant tout à la consolidation interne, au développement d’une culture commune propre, ainsi qu’à la mise en place d’un secrétariat professionnel, nous voulons prendre appui sur ces solides fondations pour poursuivre le développement de cette société et défricher pour elle de nouveaux champs thématiques. Les défis qui se présentent à la Médecine Interne Générale (MIG) sont multiples. L’économicisation et la fragmentation croissantes de la médecine, le manque de jeunes internistes généraux dans le 
domaine ambulatoire aussi bien qu’à l’hôpital, ainsi que la pression croissante qui pèse sur la MIG dans les centres hospitaliers, exigent que le poids de la 
SSMIG, au niveau national comme régional, se mue davantage en puissance politique. La représentation des intérêts directs de notre discipline et de nos membres reste notre mission propre et première.

La campagne pour la promotion de la relève, à en juger par l’écho positif qu’elle a reçu parmi les médecins assistants et les étudiants, ainsi que par le nombre croissant de jeunes gens inscrits à la SSMIG, a été un plein succès. La poursuite de ce projet continuera à fortement nous occuper dans les années qui viennent, et devra avoir lieu à différents niveaux. Pour ce faire, la direction pourra s’appuyer sur les propositions de la toute récente Commission pour la promotion de la relève. Un élément central sera la révision de notre programme de formation postgraduée par la Commission de la formation postgraduée. Lors de ce processus, il faudra veiller à l’attractivité des domaines d’activité à l’hôpital comme en cabinet, et faire en sorte que nos jeunes collègues, lorsqu’ils planifient leurs carrières individuelles, puissent jouir le plus longtemps possible de la liberté d’opter pour telle ou telle voie.

Au regard du manque de médecins-chefs et de l’influence décroissante des généralistes sur les facultés de médecine, la priorité doit être donnée à la mise en place d’une commission de recherche et à l’établissement d’une feuille de route pour la reconnaissance académique de la MIG. Ceci dit, l’activité scientifique de la MIG, au sens d’une recherche centrée sur le patient, doit clairement cibler les patients et leurs besoins. Une autre question prioritaire est celle de la promotion d’une médecine centrée sur le patient au sein de l’organisation hospitalière, dont les procédures – indépendamment de l’âge des personnes traitées – doivent cibler plus systématiquement la multimorbidité. Le projet de promotion de la relève doit en outre permettre de mettre en lumière les différents domaines d’activité de la pratique ambulatoire, pour d’un côté en souligner l’attractivité aux yeux de nos jeunes collègues, et de l’autre soutenir activement les efforts de la SSMIG pour la relève des praticiens.

Le nombre et la cadence des défis posés au secteur de la santé augmentent en flèche. Afin que les généralistes gardent la place qui leur revient sur le siège du pilote, et non dans le panier du side-car, la SSMIG doit passer à la vitesse supérieure dans ses activités. Mais pour ce faire, nous sommes tributaires de votre aide et de votre collaboration.

Chacun d’entre nous, avec ses talents propres, apporte sa pierre à l’édifice ; en cabinet, à l’hôpital ou au service d’une sous-spécialité, nous sommes tous aussi précieux pour le développement et le renforcement de la MIG. Et nous voulons communiquer avec chacun d’entre vous, dans le respect de l’autre et d’égal à égal.

Responsabilité
rédactionnelle:
Bruno Schmucki, SSGIM

Crédits

Image d'en-tête: ID 45526848 © Ekaterina79 | Dreamstime.com

Correspondance:
Bruno Schmucki
Kommunikation
SGAIM Schweizerische Gesellschaft für Allgemeine Innere Medizin
Monbijoustrasse 43
Postfach
CH-3001 Bern
bruno.schmucki[at]sgaim.ch

Verpassen Sie keinen Artikel!

close