Actualités

Enquête auprès des membres de la SSMIG

La SSMIG prend le pouls de ses membres

DOI: https://doi.org/10.4414/phc-f.2021.10334
Date de publication: 06.01.2021
Prim Hosp Care Med Int Gen. 2021;21(01):4-5

Lea Muntwyler

Collaboratrice Communication & Marketing de la SSMIG

La Société Suisse de Médecine Interne Générale (SSMIG) a réalisé une grande enquête auprès de ses membres, ce qui lui a permis de recueillir leurs avis sur les congrès de la société de discipline médicale, son engagement en faveur de la qualité, son offre de services et d’autres thèmes. L’enquête révèle que les membres sont, d’une manière générale, satisfaits de la SSMIG, mais qu’ils souhaitent entre autres une plus forte représentation des intérêts professionnels, davantage de manifestations de formation continue et des campagnes publiques supplémentaires.

Au total, plus de 550 médecins ont pris part à l’enquête auprès des membres de la SSMIG sur une période de dix semaines. Une grande majorité d’entre eux exerçaient une activité ambulatoire, et non pas stationnaire.

Les membres apprécient le réseautage

En raison de la pandémie de coronavirus, de nombreux congrès et autres manifestations de formation continue et postgraduée ont été annulés. Comme le montrent les réponses à l’enquête de la SSMIG, l’échange avec les collègues à l’occasion de ces évènements manque cruellement à de nombreux médecins. Le 4e congrès d’automne de la SSMIG, qui s’est déroulé les 17–18 septembre 2020 moyennant un concept de protection strict, a remédié quelque peu à ce manque.

A la question de savoir ce qui plaisait particulièrement lors de la participation à des congrès, l’aspect social du networking a très souvent été cité. Par ailleurs, la diversité des manifestations, la bonne organisation et les ateliers axés sur la pratique ont tout particulièrement été mis en avant par les participants à l’enquête (fig. 1).

fullscreen
Figure 1: Le nuage de mots montre ce que les participants apprécient particulièrement dans les congrès de la SSMIG.

L’enquête montre cependant aussi que les programmes trop denses ou se chevauchant partiellement, la situation géographique des lieux où se déroulent les congrès et le grand nombre de participants ne sont pas idéaux pour tous. Avec le congrès d’automne 2019 à Saint-Gall, le congrès d’automne 2020 à Lugano et le congrès de printemps 2022 à Lausanne, la SSMIG aspire à ce que les manifestations se déroulent dans différentes régions. Le Congress Center Basel est cependant régulièrement considéré pour le congrès de printemps, car il offre les meilleures conditions à l’échelle de la Suisse.

La SSMIG influence activement les mesures de qualité

Dans le cadre du projet pilote du groupe de travail ­Qualité FMH / assureurs, la SSMIG s’est activement engagée dans la discussion portant sur les activités de qualité dans le domaine ambulatoire et elle a ainsi pu influencer le choix des mesures de qualité qui seront obligatoires à partir de 2022. Environ 70% des membres ont estimé qu’il s’agissait là d’un engagement judicieux (fig. 3). Les commentaires montrent toutefois aussi que les mesures doivent être adaptées à la réalité quotidienne et concrètes (cf. article dans un précédent ­numéro), ce qui revêt également une grande importance pour la ­SSMIG.

fullscreen
Figure 2: Résultats à la question sur les prestations supplémentaires et l’engagement supplémentaire de la SSMIG.
fullscreen
Figure 3: Une grande majorité des répondants est favorable à l’engagement de la ­SSMIG dans le projet pilote du groupe de travail Qualité FMH / assureurs dédié aux ­activités de qualité.

Les membres souhaitent une représentation de leurs intérêts professionnels et des campagnes

Bien que 64% des participants soient assez satisfaits ou très satisfaits de l’offre de services, 49% des répondants souhaitent plus de représentation politique, 42% souhaitent une plus forte représentation des intérêts professionnels et 39% souhaitent des manifestations de formation continue supplémentaires. Par ailleurs, de nombreux membres regrettent qu’il n’y ait pas plus de campagnes publiques (36,7%). Sur ce dernier point, les membres n’auront pas besoin d’attendre longtemps: la campagne de promotion de la relève doit être présentée lors du congrès de printemps 2021 (fig. 2).

Tirer des enseignements et examiner les mesures

L’enquête auprès des membres a été analysée en détails, et les mesures potentielles ont été discutées et adoptées par le Comité. Bon nombre des souhaits des participants à l’enquête sont déjà couverts par le vaste catalogue de mesures de la nouvelle stratégie 2020–2024. Ainsi, la campagne de promotion de la relève qui est planifiée doit mettre en lumière l’attrait de la médecine interne générale, l’attractivité des congrès de la SSMIG doit encore davantage être augmentée et la collaboration avec les partenaires doit être renforcée, pour ne citer que quelques exemples.

Les nombreux commentaires le montrent: les membres apprécient l’échange avec leur société de discipline. Par conséquent, la SSMIG souhaite organiser régulièrement des enquêtes auprès de ses membres à l’avenir. Au demeurant, vous pouvez volontiers adresser vos commentaires au secrétariat en écrivant à info[at]sgaim.ch.

Plus à ce sujet

Les résultats détaillés de l’enquête ont été mis en ligne dans l’espace protégé réservé aux membres.

Responsabilité ­rédactionnelle:
Claudia Schade, SSMIG

Adresse de correspondance

Claudia Schade
Responsable communication et secrétaire générale
adjointe
Société Suisse de Médécine
Interne Générale (SSMIG)
Monbijoustrasse 43
Case postale
CH-3001 Berne
claudia.schade[at]sgaim.ch

Verpassen Sie keinen Artikel!

close