Editorial

Thématique

Les soins palliatifs nous concernent tous

DOI: https://doi.org/10.4414/phc-f.2021.10457
Date de publication: 06.10.2021
Prim Hosp Care Med Int Gen. 2021;21(10):307

Borer Jasmin, Hügli-Jost Sandra

Please find the affiliations for this article in the PDF.

Chères lectrices, chers lecteurs,

À l’occasion de la journée mondiale des soins palliatifs le 9 octobre 2021, et en raison de l’importance de cette spécialité, nous avons décidé d’y consacrer notre numéro d’octobre.

Afin d’éviter que des charges supplémentaires, comme les admissions en urgence, pèsent sur l’hôpital, le canton de Berne a lancé un projet pilote regroupant des personnels de santé ambulants et stationnaires au sein de services mobiles spécialisés en soins palliatifs (mobile Palliativdienste, MPD). Aide et soins à domicile Suisse présente ce projet en page 319.

Dans son article sur la planification de la prise en charge des personnes âgées multimorbides, le Dr méd. Roland Kunz aborde, entre autres, les questions suivantes: combien de temps faut-il suivre une stratégie «curative» conforme aux directives spécifiquement consacrées aux maladies, et quel est le bon moment pour passer à une stratégie de prise en charge de plus en plus palliative? Comment aménager ce passage, et à quoi faut-il penser? Les médecins de famille jouent un rôle essentiel dans l’établissement d’une stratégie de soins palliatifs précoces.

Mais que se passe-t-il quand la capacité de prendre une décision est limitée ou fait défaut? Qui est autorisé à prendre une décision quand la directive anticipée ne suffit pas? L’avocate et notaire Christine Semp Gsponer se penche dans son article sur différentes questions relatives à la capacité de discernement.

La pandémie de Covid-19 nous a montré combien il importait de mettre la perte, le deuil et la mort au cœur des débats. Dre méd. Marina Carobbio, présidente de palliative ch et Conseillère aux États, livre en page 332 son regard sur la situation politique vis-à-vis des soins palliatifs en Suisse, et explique l’importance de palliative ch.

Quelle attitude les médecins de famille peuvent-ils adopter vis-à-vis des proches qui viennent de perdre un être cher? C’est ce qu’éclaire le PD Dr méd. Klaus Bally, spécialiste en médecine interne générale au centre universitaire de médecine de premier recours des deux Bâle, à l’hôpital universitaire de Bâle. Il met l’accent sur la perte et le deuil des proches, car il n’y a sur le sujet pratiquement pas de directives ou recommandations scientifiquement étayées, et seulement peu d’offres de formation continue.

Enfin, il ne faut pas oublier que les enfants et les jeunes sont aussi concernés par les situations palliatives. L’association Mehr Leben, dont l’objectif est de construire à Bâle un centre de soins palliatifs intergénérationnel, explique dans son article l’urgente nécessité d’un tel centre.

Nous espérons que ces lectures vous apporteront beaucoup de plaisir et contribueront à aiguiser votre regard sur un sujet qui nous touche tous d’une manière ou d’une autre.

Verpassen Sie keinen Artikel!

close