access_time Publié 25.01.2017

Pauses

Bernhard Gurtner

Anamnestique

Pauses

25.01.2017

Il n’est pas rare que durant l’anamnèse les patients commencent à bloquer ou deviennent totalement muets.

Il n’est pas rare que durant l’anamnèse les patients commencent à bloquer ou deviennent totalement muets. Cela peut signifier qu’ils ont dit l’essentiel et ne souhaitent plus poser d’autres questions. Toutefois, la pause peut également indiquer que le patient cherche les bons mots pour aborder un sujet délicat. Des pauses s’intercalent lorsque nous venons d’irriter notre interlocuteur ou lui en avons trop demandé, lorsqu’il a des trous de mémoire ou lorsqu’il réfléchit encore à la manière de répondre à une question difficile. Cependant, il se peut aussi qu’il n’ait 

pas entendu ce que nous lui avons dit ou qu’il ne l’ait pas compris et n’ose pas le dire. Parlons-nous trop vite ou pas assez fort?

Dans cette situation, le silence quelque peu embarrassant ne devrait pas être interrompu trop vite par une question médicale. Il n’est pas nécessaire de se taire durant toute une minute, mais quelques secondes de silence ne peuvent pas faire de mal. Et soyez attentif aux mots qu’emploie le patient lorsqu’il se remet à parler, car ils contiennent peut-être la clé pour comprendre son message.

Bernhard Gurtner

Articles apparentés

Publié 27.02.2017

Signaux d’avertissement

Publié 14.02.2017

Retour à la case départ

Publié 25.01.2017

Pauses

Publié 06.12.2016

Toux persistante