access_time Publié 11.07.2018

Compte à rebours

Bernhard Gurtner

Anamnestique

Compte à rebours

11.07.2018

Le temps sera-t-il suffisant?

Le temps disponible pour la conversation est indiqué au patient au début de l’anamnèse. Environ cinq minutes avant la fin de cette période, ou peut lui rappeler qu’il reste peu de temps et le prier de n’évoquer que les sujets les plus importants et les questions pressantes. S’il ne reste pas assez de temps pour ce faire, on fixera un nouveau rendez-vous, non sans s’être au préalable mis d’accord sur la suite de la procédure et s’être assuré que le patient l’a bien comprise.

Il arrive que les patients ne se livrent qu’après leur conversation avec le médecin, et avouent à une infirmière ou à une assistante médicale, sous le sceau de la confidence, ce qu’ils n’ont pas osé dire au docteur quelque peu distrait et pressé. Peut-on, doit-on même dans de tels cas passer outre cette confidentialité pour utiliser des informations importantes?

 

Crédit photo: © Janko Mikuž | Dreamstime.com

Bernhard Gurtner

Articles apparentés

Publié 11.07.2018

Compte à rebours

Verpassen Sie keinen Artikel!

close