access_time Publié 05.09.2017

Intoxications en Suisse en 2016

Organisations

Intoxications en Suisse en 2016

05.09.2017

Tox Info Suisse, le service d’urgence et d’information suisse en cas d'intoxication au numéro 145, publie son rapport annuel 2016. Celui‐ci contient les statistiques sur les intoxications revues et corrigées ainsi que des informations sur la gravité.

En 2016, Tox Info Suisse a recensé 39 547 demandes de renseignement dont plus de 36 400 avec exposition et 3 100 de nature préventive. Près de 18 000 expositions concernaient des enfants dont la plupart étaient d'âge préscolaire. Près des trois quarts de toutes les intoxications sont dues aux médicaments, aux produits domestiques et aux plantes. Six cas fatals sur neuf étaient des intoxications dues aux médicaments et, dans les trois cas restants, l’un était dû aux plantes, un autre aux produits chimiques et le dernier aux gaz des fosses à purin. Parmi les cas graves, 68 % ont été causés par des médicaments et 18 % par des produits d'agrément et des drogues.

56 % des expositions concernaient des enfants dont la plupart étaient d’âge préscolaire (81,7 % de toutes les expositions chez les moins de 16 ans touchaient des enfants de <5ans). Le sexe masculin était légèrement prédominant chez les enfants (51,2 % vs 47,3 % de filles) et, chez les adultes, le sexe féminin (58,9 % vs 40,6 % d’hommes). 90 % parmi près de 26 500 intoxications involontaires (accidentelles) se sont produites au domicile. La plupart des intoxications, soit 67 % parmi un peu plus de 4 800 intoxications intentionnelles, étaient des tentatives de suicide. La majorité des intoxications graves (274 adultes, 12 enfants ou jeunes gens) ont été la cause d’intoxications aux drogues, aux poisons du domaine de l’agriculture et de l’horticulture, ainsi qu’aux animaux venimeux (tab. 1). 

Tox Info Suisse signale quelques observations actuelles :

  • Le nombre des intoxications dues aux surdosages de paracétamol, un antalgique, a plus que doublé depuis 1995.
  • Des pipes à eau (appelées chichas), dans lesquelles la fumée est produite par des briquettes de charbon de bois ardentes, se libère du monoxyde de carbone pouvant provoquer de graves intoxications.
  • Une analyse des cas de méthémoglobinémie chez les petits enfants a démontré que la plupart de ces intoxications étaient dues à de la purée de légumes mal préparée. La teneur en nitrate de cette purée entraîne une oxydation du pigment des globules rouges du sang, l’hémoglobine, en méthémoglobine, qui n’est pas en mesure de transporter l’oxygène.

Vous trouverez de plus amples informations sur le site de Tox Info Suisse (www.toxinfo.ch).

 

Crédit photo: © Gstudioimagen | Dreamstime.com

Articles apparentés

Publié 05.09.2017

Intoxications en Suisse en 2016

Verpassen Sie keinen Artikel!

close