access_time Publié 10.01.2018

Intoxications: plus de 40 000 consultations

Organisations

Intoxications: plus de 40 000 consultations

10.01.2018

En 2017, Tox Info Suisse a fourni, pour la première fois, plus de 40 000 consultations liées aux intoxications. La consultation téléphonique d’urgence au numéro 145 ainsi que l‘application Tox Info sont à disposition du public et des professionnels.

Avec 40 308 appels, le nombre des consultations a augmenté de 1,9% par rapport à l’année précédente, ayant ainsi dépassé la barrière des 40 000, ce qui était prévisible selon la tendance des dernières années (fig. 1). 92% des demandes étaient le résultat d’une exposition à une substance toxique, tandis que 8% étaient de nature préventive. Dans deux tiers des cas, les consultations se sont faites directement avec les personnes concernées ou quelqu’un de leur entourage. Dans les autres cas, il s’agissait de professionnels de la santé ou des institutions et organisations à la recherche d’informations spécifiques spécifiques relatives à l'évaluation du risque et aux mesures à prendre dans les cas d’intoxications aiguës. Les enfants ont été les principaux concernés (56%), dont 85% en âge préscolaire. Les médicaments, les produits ménagers et les plantes ont été la cause de 70% de tous les cas d’intoxication (tab. 1). Chez les enfants, les intoxications étaient typiquement des intoxications accidentelles, tandis que les intoxications chez les adultes étaient principalement volontaires : pour la plupart des tentatives de suicide (67%) et des abus de substances (12%).

Les institutions et les organisations font de plus en plus appel aux services de Tox Info Suisse. En 2017, la coopération avec les services de secours s’est donc intensifiée lorsque ceux‐ci étaient sollicités par des patients intoxiqués. En outre, étant donné que les petits enfants représentent le groupe de personnes dont le risque d’intoxication est le plus élevé, il n’est pas surprenant que les appels des crèches aient augmenté. Bien que les matériaux et les jouets, que les petits enfants manient et avec lesquels ils entrent en contact, ne représentent pas de dangers toxiques, les professionnels veulent prendre des précautions afin d’assumer leur responsabilité. Toutes ces informations ainsi que les nouveautés relatives aux substances toxiques et les intoxications se trouvent sur notre nouvelle application Tox Info App. Pour plus d’informations relatives à ces thèmes, veuillez consulter notre site internet Tox Info Suisse (www.toxinfo.ch).

 

Crédit photo: © Gstudioimagen | Dreamstime.com

Articles apparentés

Publié 10.01.2018

Intoxications: plus de 40 000 consultations

Verpassen Sie keinen Artikel!

close