Actualités

Mars 2019: nouveau mois de collecte de signatures

Parce que le tabac ne doit pas se retrouver dans les mains des enfants!

DOI: https://doi.org/10.4414/phc-f.2019.10030
Date de publication: 06.02.2019
Prim Hosp Care Med Int Gen. 2019;19(02):36-37

Sandra Hügli-Jost

Chargée de communication mfe, Médecins de famille et de l’enfance Suisse

En mars 2018, mfe et une vaste alliance d’organisations de santé ont décidé d’inscrire enfin de manière conséquente dans la loi la protection des mineurs contre le tabac par l’intermédiaire d’une initiative populaire. En réalité, nous voulions présenter les signatures requises à l’automne dernier, mais 1 an plus tard, nous sommes toujours en train d’en rassembler. Le calcul est très simple: si chaque cabinet médical recueille seulement 50 signatures, nous atteindrons l’objectif! Avez-vous déjà recueilli des signatures?

Outre les micro-États, la Suisse est le dernier pays européen à ne pas avoir ratifié la Convention-cadre de l’OMS pour la lutte antitabac. Dans notre pays, le tabac fait l’objet d’une publicité intensive et sans complexe dans l’espace public par l’intermédiaire d’affiches et d’annonces, au cinéma, sur internet et dans les festivals. A l’aide d’échantillons gratuits et de promotions, l’industrie du tabac appâte les clients de demain: les enfants et les adolescents. Certes, le lobby du tabac prétend cibler les adultes avec ses campagnes qui coûtent des millions et vouloir seulement influencer ces derniers dans leur choix de marque. Mais ce simulacre d’argumentation est réfuté depuis longtemps par de nombreuses études. Les fabricants de tabac ont besoin de nouveaux clients, car leurs clients actuels décèdent les uns après les autres. De cancer, de BPCO, de maladies cardiovasculaires et de nombreuses autres maladies liées au tabac.

Pour enfin protéger efficacement les enfants et les adolescents de la publicité pour le tabac, nous voulons à nouveau faire le maximum avec nos partenaires pour rassembler activement des signatures pendant tout le mois de mars 2019 dans la rue, dans notre environnement personnel, dans les pharmacies et aussi dans nos cabinets.

La protection des mineurs s’évapore

La publicité pour le tabac est un succès. La plupart des carrières de fumeur commencent aujourd’hui encore à l’adolescence. Un problème qui va encore s’aggraver massivement avec la propagation rapide des cigarettes électroniques. Les nouveaux produits sont présentés comme une «alternative saine» et paraissent donc cool. Lors de diverses interviews dans de grands journaux suisses, des représentants de l’industrie du tabac affirment qu’ils voulaient «éloigner les gens de la cigarette» avec ces nouveaux produits.

Les nouveaux produits sont à la mode chez les jeunes: selon une enquête de la fondation Addiction Suisse, un tiers des 15–24 ans a déjà utilisé des cigarettes électroniques, tandis que le nombre de fumeurs de cigarettes traditionnelles dans cette tranche d’âge est resté stable. Pas étonnant, car ce sont des gadgets à la mode qui proposent au choix un léger arôme de noix, de menthol frais ou un goût de mangue: une sucette à vapoter!

La vente n’est pas réglementée: un vide juridique permet actuellement la vente de cigarettes électroniques aux jeunes également. Heureusement, la nouvelle loi sur les produits du tabac est sur le point d’être discutée, pourrait-on penser. Pourtant, il se passe tout simplement ce que nous observons depuis près de deux ­décennies: rien. Et c’est pourquoi la loi stipulera ­finalement que les nouveaux produits doivent être ­réglementés de manière «différenciée»: en d’autres termes, la prévention du tabagisme, qui est déjà insuffisante, doit uniquement être appliquée de manière limitée aux cigarettes électroniques.

Une collecte réussie est également ­possible dans le quotidien trépidant d’un cabinet

Dans le cadre de notre concours des cabinets de ­novembre 2018, l’équipe du cabinet de médecine de ­famille am Bager à Schmitten, FR (Dr Karin ­Rudaz-Schwaller et Dr Claudia Mellenthin) a recueilli plus de 200 signatures en 1 mois pour l’initiative «Oui à la protection des enfants et des jeunes contre la publicité pour le tabac». Félicitations et un grand merci pour ce formidable effort!

fullscreen
Les gagnants du concours des cabinets ont recueilli plus de 200 signatures: l’équipe du cabinet de médecine de famille am ­Bager à Schmitten (FR).

Vous trouverez des conseils et un guide pour une ­collecte réussie dans le quotidien trépidant d’un cabinet sous ce lien: www.enfantssanstabac.ch/medias/videos/.

Nous avons également besoin de votre soutien au mois de mars!

La période de collecte se poursuit jusqu’au 20 septembre 2019. Le mois de mars est le mois national de collecte. Il nous reste donc encore du temps, mais nous avons besoin de votre soutien actif dès à présent. Tout le matériel est disponible gratuitement sous www.enfantssanstabac.ch/participer/ et sera livré ­directement à votre cabinet.

fullscreen

Responsabilité ­rédactionnelle:
Sandra Hügli, mfe

Adresse de correspondance

Sandra Hügli-Jost
Responsable communication, mfe – Médecins de famille et de l’enfance ­Suisse
Secrétariat général
Effingerstrasse 2
CH-3011 Berne
sandra.huegli[at]medecinsdefamille.ch

Verpassen Sie keinen Artikel!

close